Connect with us

AFRIQUE

Présidentielle ivoirienne: l’UA juge le scrutin “globalement satisfaisant” (Déclaration)

Publié il y a

ce

37 Vues

L’élection présidentielle en Côte d’Ivoire samedi est « satisfaisante », a estimé lundi, la mission d’observation de l’Union Africaine, conduite par le Djiboutien Dileita Mohamed Dileita, dans un rapport rendu public ce lundi.

« la mission estime que le premier tour de l’élection du président de la République de Côte d’Ivoire s’est déroulé de manière globalement satisfaisante en dépit d’un contexte politique caractérisé par l’absence de consensus sur le processus conduisant à l’élection du 31 octobre 2020 entre les acteurs politiques », selon le rapport.

Dans l’objectif d’améliorer les processus politiques et électoraux futurs en République de Côte d’Ivoire, la MOEUA recommande entre autres Au Gouvernement : « De prendre les mesures nécessaires afin de garantir l’inclusion et la participation citoyenne telles que réaffirmées par le communiqué adopté par le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine lors de sa 869ème réunion tenue le 19 août 2019 sur les élections en Afrique ; – Mettre en place un cadre de concertation entre les acteurs politiques et autres parties prenantes afin de créer et d’affermir un climat de confiance à même de garantir la paix et la stabilité en République de Côte d’Ivoire y compris par la réactivation des mécanismes de Réconciliation nationale »

A la Commission Electorale Indépendante, de « Renforcer les capacités des agents électoraux en vue d’une meilleure maitrise des procédures de vote ; Poursuivre et renforcer l’éducation civique et électorale des populations ;Encourager la participation des femmes et des jeunes dans les processus électoraux »

Aux partis politiques et aux candidats, l’UA souhaite qu’ils renouent « le dialogue, seule issue pour une paix durable et la préservation de la cohésion sociale ; Renforcer l’éducation civique et électorale de leurs militants et sympathisants ; Encourager la participation politique des femmes et des jeunes.

A la société civile, la mission demande de « S’engager dans l’organisation d’élections libres, inclusives et transparentes ; Promouvoir les réseaux féminins de la société civile et les activités d’éducation civique et électorale ; œuvrer au renforcement de la paix et de la cohésion sociale.

A la Communauté internationale, elle demande de « Poursuivre ses efforts en vue d’aider les parties prenantes du processus électoral à renouer le dialogue » et «appuyer les initiatives visant au renforcement de la paix et de la cohésion sociale. »

Donnez votre avis

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles Similaires

AFRIQUE

Covid-19 : L’Oms exhorte les pays africains à mieux se préparer à la campagne de vaccination

Publié il y a

ce

8 Vues

Beut7 •

Alors que la course pour mettre au point un vaccin sûr et efficace contre la Covid-19 est de plus en plus encourageante, l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) estime que « l’Afrique est loin d’être prête, pour ce qui sera la plus grande campagne de vaccination jamais menée sur le continent ».
« La plus grande campagne de vaccination dans l’histoire de l’Afrique est sur le point d’être lancée, et les gouvernements africains doivent urgemment intensifier leur préparation », a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’Oms pour l’Afrique. Pour la branche africaine de l’Oms, la réussite d’une telle campagne sans précédent dépendra de la planification et de la préparation. « Et nous avons besoin d’un leadership actif et d’engagement aux plus hauts niveaux des gouvernements avec des plans de coordination nationale solides et complets, ainsi que des systèmes en place », a ajouté la Dr. Moeti.
Une analyse de l’Oms des données de l’état de préparation du continent montre que la moitié des pays ont identifié les populations prioritaires pour la vaccination et ont des plans en place pour les atteindre. Seulement près du quart des pays du continent disposent de plans adéquats pour les ressources et le financement, alors que 17 % ont des outils de collection et de suivi de données en place. Ils sont tout juste 12 % à avoir des plans pour communiquer avec les communautés afin de bâtir la confiance et susciter une demande de vaccination.
Seul un tiers du continent est préparé pour le déploiement du vaccin.
« Développer un vaccin sûr et efficace n’est que la première étape d’un déploiement réussi », a fait valoir la Dr Moeti. « Si les communautés ne sont pas associées et convaincues que le vaccin protègera leur santé, nous ferons peu de progrès. Il est essentiel que les pays s’adressent aux communautés et soient attentifs à leurs préoccupations et leur donnent voix au chapitre dans ce processus. »

Articles Similaires

Lire la Suite...
Beut7.com L'information qui vous (r)éveille ! Pour vos dernières nouvelles, notre équipe toujours prête à vous informer 24h/24 ! Connectez-vous sur nos réseaux et béneficiez d'une panoplie d'informations à la une, Buzz - Peoples du moment et Vidéos etc. sur le SENEGAL, l'afrique et le reste du ...
Girl in a jacket

L'information qui vous (r)éveille !

Contact

Gueule Tapée 67x68

+221 33 842 38 49

courrierbeut7@gmail.com

www.beut7.com

Copyright © 2019 Beut7.com

0
Laissez un commentairex
()
x