Connect with us

INTERNATIONAL

Mali : la junte procède à plusieurs nominations de militaires et civils

Publié il y a

ce

71 Vues

Le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), l’instance mise en place par les auteurs du coup d’État du 18 août 2020 contre Ibrahim Boubacar Keita dit IBK, a procédé à une série de nominations alors que le président déchu IBK était admis à l’hôpital, informe RFI.

Parmi ces nominations : celle d’un conseiller spécial du chef de la junte, chargé de l’information et de la communication, Cheick Oumar Traoré. C’est un consultant.

Un autre civil a été nommé, docteur Youssouf Coulibaly, il est conseiller spécial du chef de la junte, et chargé des affaires juridiques. Du côté des militaires, c’est le général Souleymane Doucouré, l’ancien patron de l’actuel porte-parole de la junte qui devient secrétaire général du ministère de la Défense. Un nouveau chef d’état-major général des armées a été également nommé: le général Oumar Diarra. La junte a aussi procédé à des changements à d’autres postes-clés de l’armée et des renseignements généraux.

Du côté des militaires, c’est le général Souleymane Doucouré, l’ancien patron de l’actuel porte-parole de la junte qui devient secrétaire général du ministère de la Défense. Un nouveau chef d’état-major général des armées, a été également nommé: le général Oumar Diarra. La junte a aussi procédé à des changements à d’autres postes-clés de l’armée et des renseignements généraux.

 

Donner votre avis

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles Similaires

INTERNATIONAL

Génocide rwandais : la France valide la remise de Félicien Kabuga à la justice internationale

Publié il y a

ce

20 Vues

Beut7 •

La Cour de cassation française a rejeté mercredi le pourvoi de Félicien Kabuga, accusé d’être le «financier» du génocide des Tutsis au Rwanda et arrêté en mai près de Paris après vingt-cinq ans de cavale, validant ainsi définitivement sa remise à la justice internationale.

La plus haute juridiction de l’ordre judiciaire français a confirmé la décision rendue en juin par la cour d’appel de Paris qui «a pu valablement considérer qu’il n’y avait pas d’obstacle juridique ou médical à l’exécution du mandat d’arrêt» visant à transférer Félicien Kabuga à Arusha (Tanzanie), siège du tribunal de l’ONU qui doit le juger pour génocide et crimes contre l’humanité.

La France a désormais un mois pour remettre Félicien Kabuga au Mécanisme pour les tribunaux internationaux (MTPI), la structure chargée d’achever les travaux du Tribunal international pour le Rwanda (TPIR).

Interpellé le 16 mai à Asnières-sur-Seine, en banlieue parisienne, le vieil homme, âgé de 87 ans selon ses dires, est notamment accusé d’avoir participé à la création des milices hutu Interahamwe, principaux bras armés du génocide de 1994 qui fit, selon l’ONU, 800 000 morts, essentiellement au sein de la minorité tutsi.

 

Donner votre avis

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles Similaires

Lire la Suite...
Beut7.com L'information qui vous (r)éveille ! Pour vos dernières nouvelles, notre équipe toujours prête à vous informer 24h/24 ! Connectez-vous sur nos réseaux et béneficiez d'une panoplie d'informations à la une, Buzz - Peoples du moment et Vidéos etc. sur le SENEGAL, l'afrique et le reste du ...
Girl in a jacket

L'information qui vous (r)éveille !

Contact

Gueule Tapée 67x68

+221 33 842 38 49

courrierbeut7@gmail.com

www.beut7.com

Copyright © 2019 Beut7.com

0
Laissez un commentairex
()
x