Connect with us

AFRIQUE

Le Kenya rend un dernier hommage à l’ex-président Daniel arap Moi

Publié il y a

ce

49 Vues

Des milliers de Kényans étaient réunis mardi matin dans un stade du centre-ville de Nairobi pour rendre un dernier hommage à l’ancien président Daniel arap Moi, décédé le 4 février à l‘âge de 95 ans.La cérémonie a débuté en présence du président Uhuru Kenyatta par l’hymne national dans un stade rempli de citoyens lambda et de personnalités étrangères.

Plusieurs chefs d’Etat africains assistaient à la cérémonie, parmi lesquels le Rwandais Paul Kagame, le Djiboutien Ismaël Omar Guelleh, l’Ethiopienne Sahle-Work Zewde et le Sud-Soudanais Salva Kiir.

Le corps de l’ancien président sera finalement inhumé mercredi dans sa région natale, à Kabarak, à quelque 220 km au nord-ouest de Nairobi.

Son long règne a été marqué par le durcissement d’une répression que maniait déjà Jomo Kenyatta. Un système de parti unique a été instauré en 1982. Le multipartisme n’a été rétabli qu’en 1992 sous la pression du clergé, de la société civile et de la communauté internationale.

Donner votre avis

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles Similaires

MALI

Mali: pourquoi la Cédéao n’a pas encore levé son embargo

Publié il y a

ce

20 Vues

Beut7 •

Le président de la transition Bah N’Daw, son Premier ministre le diplomate Moctar Ouane, ainsi que le vice-président le colonel Assimi Goïta se sont rencontrés lundi 28 septembre à Bamako pour évoquer les tâches qui les attendent pour les 18 prochains mois. Mais ils doivent d’abord faire face à un problème : l’embargo décrété contre le Mali par la Cédéao n’est pas encore levé malgré la nomination d’un Premier ministre civil.

Bamako n’a pas encore officiellement réagi à la non-levée de l’embargo décrété par la Communauté économiques des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao). Cependant, s’exprimant à titre privé, un interlocuteur du premier cercle du nouveau pouvoir malien, explique que le contact est maintenu avec l’institution sous-régionale afin de faire avancer les choses.

Dans un rapport officiel, Goodluck Jonathan, envoyé de la Cédéao dans la crise malienne, fait des constats. Par exemple, la version finale de la charte de transition n’est toujours pas connue du grand public. Pourtant, ce document qui balise les 18 mois de transition est important.

Des prérogatives trop larges pour le vice-président

Ensuite, il constate que les prérogatives du vice-président de transition, le colonel Assimi Goïta, chef des putschistes du 18 août pose problème. Selon une déclaration officielle le jour de sa prestation de serment aux côtés du président, il a été dit qu’il pourrait prendre la place de ce dernier en cas de force majeure. Une disposition non acceptée par la Cédéao qui veut un rapide retour du pouvoir aux civils.

D’autres problèmes ? La dissolution attendue de direction de la junte ou encore la libération ou la présentation devant la justice des détenus militaires et civile. Sur tous ces points, les chefs d’États de la Cédéao pourraient se concerter, interroger le pouvoir malien avant de décider de la levée ou non des sanctions.

Donner votre avis

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles Similaires

Lire la Suite...
Beut7.com L'information qui vous (r)éveille ! Pour vos dernières nouvelles, notre équipe toujours prête à vous informer 24h/24 ! Connectez-vous sur nos réseaux et béneficiez d'une panoplie d'informations à la une, Buzz - Peoples du moment et Vidéos etc. sur le SENEGAL, l'afrique et le reste du ...
Girl in a jacket

L'information qui vous (r)éveille !

Contact

Gueule Tapée 67x68

+221 33 842 38 49

courrierbeut7@gmail.com

www.beut7.com

Copyright © 2019 Beut7.com

0
Laissez un commentairex
()
x