Grogne à la Maison d’Arrêt et de correction de Kaolack. Les pensionnaires de ladite prison observent depuis ce matin une grève de la faim. C’est pour, entre autres, dénoncer les brutalités dont ils font l’objet de la part des gardes pénitentiaires. Nous y reviendrons…

A. Sarr