Alors que l’augmentation du prix de la tonne de ciment par la première cimenterie du pays continue d’alimenter la polémique, entre les associations consuméristes et autres citoyens, l’État du Sénégal, le ministère du Commerce renseigne que  Les prix plafonds du ciment sont fixés à leurs niveaux antérieur « En application des dispositions de l’article 43 de la Loi numéro 94-63 du 22 août 1994 sur le prix, la concurrence et le contentieux économique, les prix plafond du ciment ex usine sont fixés aux prix antérieurement pratiqués au 1er janvier 2018 », indique un arrêté transmis à l’APS.

Selon le ministère du Commerce, « est considéré comme prix illicite tout prix supérieur aux prix plafond fixé à l’article premier conformément à l’article 45 alinéa 2 de la Loi susvisée ».

« Les infractions aux dispositions du présent arrêté sont passibles de sanctions prévues par la Loi numéro 94-63 du 22 août 1994 sur les prix, la concurrence et le contentieux économique », a t’il précisé .