Connect with us

INTERNATIONAL

Une enquête ouverte contre l’Institut Pasteur à Madagascar

Publié il y a

ce

| 58 Lecteurs

L’enquête a été diligentée à la suite de la publication d’un nombre important de cas confirmés positifs au coronavirus à la fin de la semaine dernière que le gouvernement conteste.

Pour le gouvernement malgache qui a exigé les investigations, un taux de positivité plus important que les 3 à 6% habituels ne peut pas être normal.

Sur la télévision nationale, la porte-parole du Centre opérationnel de commandement Covid-19 faisait état d’un total cumulé de 193 cas.

Et sur le site Web de l’organisation mondiale de la Santé, les tableaux affichaient 225 cas confirmés dans la matinée avant d’être changés en fin d’après-midi.

Expliquant cet écart important, le Professeur Hanta Vololontiana, porte-parole du Centre opérationnel, a indiqué  que sur les 67 cas positifs enregistrés en 24 heures et annoncés par l’OMS, 32 devaient encore faire l’objet de contre-test et n’avaient donc pas été intégrés dans les statistiques officielles.

Un taux perçu comme anormal et considéré par le gouvernement comme résultant d’un dysfonctionnement du laboratoire d’analyse,

bbc

ARTICLES RECOMMANDES :

Advertisement

INTERNATIONAL

Mort de George Floyd: la Chine dénonce la «maladie chronique» du racisme aux États-Unis

Publié il y a

ce

| 6 Lecteurs

Beut7 |

La Chine a dénoncé ce lundi la “maladie chronique” du racisme aux Etats-Unis, à la suite de la mort George Floyd, à l’origine de manifestations parfois violentes dans l’ensemble du pays.

Les troubles dans plusieurs villes américaines sont le signe de “la gravité du problème du racisme et de la violence policière aux Etats-Unis”, a déclaré devant la presse le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian.

Ce lundi également, l’Iran a appelé les Etats-Unis à “arrêter les violences” contre leur propre peuple après la mort de George Floyd. “Au peuple américain : le monde a entendu votre cri sur l’état d’oppression. Le monde est à vos côtés”, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaire étrangères iranien Abbas Moussavi lors d’une conférence de presse à Téhéran. “Et aux fonctionnaires et à la police américains: arrêtez la violence contre votre peuple et laissez-le respirer”, a-t-il déclaré aux journalistes en anglais.

ARTICLES RECOMMANDES :

CLIQUEZ POUR LIRE LA SUITE...

Abonnez-vous maintenant !

Actualités