Connect with us

SOCIÉTÉ

Toussaint Manga à Mansour Faye: « Vous confondez souvent la République et la famille »

Publié il y a

ce

49 Vues

Après la sortie de Mansour Faye déclarant qu’il n’a pas de comptes à rendre au Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du FORCE-COVID 19 , le député libéral Toussaint Manga, par ailleurs représentant du groupe parlementaire Liberté et Démocratie au sein dudit comité, recadre le ministre.

l’intégralité de sa déclaration

« Le ministre Mansour Faye a déclaré, je le cite : « Je n’ai pas de compte à rendre au Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du Force-Covid-19 ». Cette déclaration du ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et Territoriale, par ailleurs beau-frère du Président Macky Sall est très grave et constitue un précédent dangereux. C’est pourquoi, en tant que membre du dit comité et représentant du groupe de l’opposition parlementaire, je condamne fermement de tels propos qui n’ont pas leur place dans une République normale.Ainsi, j’invite monsieur le ministre de lire et relire le DÉCRET N° 2020 – 965 PORTANT CRÉATION ET FIXANT LES RÈGLES D’ORGANISATION ET DE FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE SUIVI DE LA MISE EN ŒUVRE DES OPÉRATIONS DU « FORCE COVID 19 » en son article premier.
L’article 1er stipule : « Il est créé, auprès du Président de la République, un organe dénommé « Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du Force-Covid-19 », chargé de suivre les opérations menées par le « Force-Covid-19 » et d’en rendre compte selon les modalités prévues par le présent décret ». En outre c’est par souci de transparence et par gage de bonne gouvernance que le Chef de l’Etat Macky Sall justifiait la création du comité. Nous avons pour mission de suivre toutes les opérations liées à la mise en œuvre du « Force-Covid-19 ». Ainsi, tous ceux qui ont exécuté des crédits dans le cadre du fonds se soumettent obligatoirement au suivi du comité.
Rassurez-vous monsieur le ministre car vous ne pouvait pas ne pas rendre compte des opérations menées avec les 69 milliards par vos soins jusqu’ au dernier centime au comité de suivi des opérations du Force-Covid-19. Vous n’aurez ni le choix ni l’opportunité de vous soustraire aux rigueurs de la mission du comité auxquelles se sont soumis tous vos collègues. Nul n’est au-dessus de la loi. Monsieur le ministre dites-nous alors si vous n’aviez pas de compte à rendre au comité qui le fera à votre place ? Quel est alors l’utilité du comité ? Ou bien voulez nous nous faire comprendre par ricochet que dans ce pays il y a les uns et les autres ?
Vous venez de remettre en cause la légitimité et le bien-fondé de la mise en place dudit comité dont l’objectif est de promouvoir la transparence dans la mise en œuvre des opérations de la riposte contre la pandémie avec les 1000 milliards prévus. A la limite vous avez méprisé sans élégance les membres du comité composé de personnalités respectables et respectées issus de diverses institutions qui travaillent sans relâche et qui acceptent beaucoup de sacrifice pour atteindre les objectifs assignés au comité. A ce jour le comité de suivi des opérations de mise en œuvre du Force-Covid-19 a visité la quasi-totalité des ministères et services impliqués directement ou indirectement dans les opérations de lutte contre la pandémie ainsi que les 45 départements du pays. Pour le moment toutes les structures visitées ont exprimé leur devoir républicain à jouer la carte de la transparence avec le comité de suivi sur toutes les opérations exécutées. Décidemment vous êtes le seul à ne pas se sentir obligé de rendre compte au comité. Et pourquoi ? Au nom de quoi et de qui ? Si le Président Macky Sall vous avez confiés ses biens personnels je serais d’accord que vous lui rendiez compte lui seul. Mais vous avez manipulé des fonds de la République. Monsieur le ministre, si vous ne voulez pas rendre compte parce que vous le trouvez contraignant, autant démissionner de votre poste de ministre et s’éloigner de la gestion des affaires de l’état c’est plus simple. Je suis désolé mais apparemment, vous confondez souvent la République et la famille».

 

Donner votre avis

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles Similaires

SOCIÉTÉ

Recrudescence de l’émigration clandestine: Le gouvernement s’exprime

Publié il y a

ce

10 Vues

Beut7 •

L’accident de la pirogue de migrants en haute mer continue de susciter de vives réactions. Le gouvernement sénégalais, par la voix de sa porte-parole Ndèye Tické Ndiaye Diop “a constaté avec regret la recrudescence de l’émigration clandestine par voie maritime”.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction le gouvernement indique qu’ “Entre le 07 et le 25 octobre 2020, cinq (5) pirogues ont été interceptées par la Marine nationale appuyée par la Gardia civile espagnole et des piroguiers sénégalais.Trois cent quatre-vingt-huit (388) personnes ont été secourues.Le 21 octobre, une pirogue a pris feu au large de Dakar, suite à l’explosion du moteur et des fûts de carburant à bord”.

Selon la même source” Dans la nuit du 25 octobre 2020, une autre pirogue a été aperçue au large de Soumbédioune. Les deux vedettes qui l’ont interceptée et qui ont tenté de l’amener à quai ont constaté un refus du conducteur de la pirogue, qui dans ses manœuvres a heurté l’une des vedettes, provoquant son chavirement. Les occupants ont été secourus par la marine”

 la porteparole du gouvernement  précise par ailleurs que “Les opérations de surveillance en mer sont en train d’être menées avec des moyens aériens et navals renforcés ; une coordination est assurée en permanence pour prévenir les risques. Par ailleurs, les opérations de sécurisation et de ratissage ont permis de mettre la main sur vingt-huit (28) présumés convoyeurs”.

Donner votre avis

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
le Président de la République, dans le cadre de la coordination gouvernementale, a donné les instructions pour mutualiser les efforts et a lancé un appel aux populations à plus de vigilance et à la collaboration avec les forces de défense et de sécurité pour préserver la vie des jeunes, tentés par l’émigration clandestine.
Le Président de la République exprime sa compassion et sa solidarité aux familles des personnes disparues.

Articles Similaires

Lire la Suite...
Beut7.com L'information qui vous (r)éveille ! Pour vos dernières nouvelles, notre équipe toujours prête à vous informer 24h/24 ! Connectez-vous sur nos réseaux et béneficiez d'une panoplie d'informations à la une, Buzz - Peoples du moment et Vidéos etc. sur le SENEGAL, l'afrique et le reste du ...
Girl in a jacket

L'information qui vous (r)éveille !

Contact

Gueule Tapée 67x68

+221 33 842 38 49

courrierbeut7@gmail.com

www.beut7.com

Copyright © 2019 Beut7.com

0
Laissez un commentairex
()
x