Connect with us

AFRIQUE

Présidentielle en Côte d’Ivoire : l’opposition vent debout contre le Conseil constitutionnel

Publié il y a

ce

25 Vues

L’opposition ivoirienne n’a pas goûté la décision du Conseil constitutionnel. La veille, l’instance a validé la candidature controversée du président Alassane Ouattara à un troisième mandat et rejeté 40 des 44 candidatures déposées, dont celles de l’ancien chef d’État Laurent Gbagbo et de l’ex-chef rebelle et ancien Premier ministre Guillaume Soro. L’annonce de cette candidature avait provoqué des affrontements, notamment communautaires, qui avaient fait une quinzaine de morts en août.

Un ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo, Pascal Affi Nguessan, dont la candidature a été validée, a condamné, mardi 15 septembre, “la spirale de l’exclusion dans laquelle s’enfonce la Côte d’Ivoire”, qu’il a qualifiée de “manifestation la plus aboutie du caractère tyrannique du régime”.

Guillaume Soro, dont la candidature a été jugée irrecevable en raison d’une condamnation par la justice ivoirienne à 20 ans de prison pour recel de “détournement de deniers publics”, avait réagi dès lundi soir sur Twitter et Facebook.

“Je conteste vigoureusement la décision injuste et infondée prise par le Conseil constitutionnel. Je considère que c’est une décision inique, politiquement motivée, juridiquement boiteuse et qui s’inscrit dans une logique d’anéantissement de la démocratie et l’État de droit”, a affirmé M. Soro, ancien allié de Ouattara qu’il a aidé à accéder au pouvoir en 2010, avant de se brouiller avec lui en 2018.

La crainte de violences meurtrières à l’approche du scrutin du 31 octobre est forte, dix ans après la crise née de la présidentielle de 2010, qui avait fait 3 000 morts, après le refus du président Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite électorale face à Alassane Ouattara.

Donner votre avis

Articles Similaires

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

AFRIQUE

le parlement gambien a rejeté le projet de nouvelle constitution !

Publié il y a

ce

26 Vues

Beut7 •

L’Assemblée nationale gambienne a rejeté mardi un projet de nouvelle Constitution qui empêcherait le président Adama Barrow de briguer une troisième mandat en cas de réélection, des députés de son camp ayant voté contre.

Ce projet vise à remplacer la Constitution de 1997 qui avait permis à Yahya Jammmeh, arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 1994, de consolider sa mainmise sur ce petit pays anglophone totalement enclavé dans le Sénégal, à l’exception d’une étroite façade côtière prisée des touristes.

Une majorité qualifiée des trois quarts des députés de l’Assemblée nationale, qui en compte 58, était nécessaire à l’approbation du texte déposé la semaine dernière par le ministre de la Justice Dawda Jallow. Mais seuls 31 ont voté pour et 23 contre.

La délégation en Gambie de l’Union européenne et les ambassades américaine, britannique et allemande ont appelé lundi dans un communiqué conjoint les députés à voter pour la nouvelle Constitution.

Donner votre avis

Articles Similaires

Lire la Suite...
Beut7.com L'information qui vous (r)éveille ! Pour vos dernières nouvelles, notre équipe toujours prête à vous informer 24h/24 ! Connectez-vous sur nos réseaux et béneficiez d'une panoplie d'informations à la une, Buzz - Peoples du moment et Vidéos etc. sur le SENEGAL, l'afrique et le reste du ...
Girl in a jacket

L'information qui vous (r)éveille !

Contact

Gueule Tapée 67x68

+221 33 842 38 49

courrierbeut7@gmail.com

www.beut7.com

Copyright © 2019 Beut7.com

0
Laissez un commentairex
()
x