Connect with us

SOCIÉTÉ

le CDEPS condamne le saccage des locaux du journal les échos

Publié il y a

ce

35 Vues

Le Conseil des Éditeurs et Diffuseurs de Presse du Sénégal (CDEPS) a condamné avec fermeté le saccage des locaux du journal LES Échos par des énergumènes. Mamadou ibra kane et cie expriment leur  solidarité au journal, à ses travailleurs et à sa direction.

Les auteurs de cette barbarie prétextent de la publication, par le quotidien LES ÉCHOS, de l’hospitalisation pour cause de COVID-19 du responsable moral des Moustarchidines Wal Moustarchidaty, Serigne Moustapha Sy. Le journal, qui n’a fait que relater l’information, a même souhaité un prompt rétablissement à Serigne Moustapha Sy.

Le Conseil des Éditeurs et Diffuseurs de Presse du Sénégal (CDEPS) condamne avec fermeté cette agression ignoble et exprime toute sa solidarité au journal LES ÉCHOS, à ses travailleurs et à sa direction. À chaque fois qu’il y a agression contre les journalistes, les auteurs de ces barbaries refusent en fait à la presse le droit d’informer. La presse est intimidée pour ne pas exercer sa liberté d’informer. C’est là une menace récurrente et permanente pour la liberté de presse.

C’est la énième agression contre les journalistes après la station RFM de Mbacké, le Directeur de publication de Waa Grand-Place, la 7TV… Aucun des agresseurs n’a jamais été pris et il règne une sorte d’impunité d’auteurs de violences contre les journalistes et les maisons de presse. Les forces de sécurité sont restées muettes sur les auteurs de ces agressions contre la liberté de presse. Aucun des forfaits commis contre la liberté de presse n’a aussi fait l’objet de poursuites devant les tribunaux.
L’État a le devoir de protéger les journalistes et les maisons de presse. Le CDEPS en appelle encore au ministre de l’Intérieur, au Gouvernement et au Président de la République pour la protection des journalistes.

La seule condamnation de ces actes ignobles ne suffit plus. Tous les acteurs de la presse et les citoyens doivent se mobiliser pour défendre la liberté de presse menacée au Sénégal.

Donner votre avis

Articles Similaires

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

SOCIÉTÉ

Parcelles : Trois Nigérians tombent avec de la cocaïne !

Publié il y a

ce

7 Vues

Beut7 •

Dans le cadre de la lutte contre le trafic de stupéfiants, le Commissariat d’arrondissement des Parcelles assainies a interpellé une bande de trois Nigérians pour détention et trafic de cocaïne. Il s’agit de Amos A.E âgé de 38 ans, Olivier K.O, 28 ans, Chibuiki F.A, 26 ans. Selon L’AS, tous les trois de nationalité nigériane, croupissent en prison pour détention et trafic de cocaïne. Ils ont été alpagués par le Commissariat d’arrondissement des Parcelles Assainies. Selon L’AS, tout serait parti d’une information reçue par les limiers des Parcelles Assainies faisant état d’un vaste état de trafic de drogue à Nord Foire.

Donner votre avis

Articles Similaires

Lire la Suite...
Beut7.com L'information qui vous (r)éveille ! Pour vos dernières nouvelles, notre équipe toujours prête à vous informer 24h/24 ! Connectez-vous sur nos réseaux et béneficiez d'une panoplie d'informations à la une, Buzz - Peoples du moment et Vidéos etc. sur le SENEGAL, l'afrique et le reste du ...
Girl in a jacket

L'information qui vous (r)éveille !

Contact

Gueule Tapée 67x68

+221 33 842 38 49

courrierbeut7@gmail.com

www.beut7.com

Copyright © 2019 Beut7.com

0
Laissez un commentairex
()
x