Connect with us

ETAT UNIS

Joe Biden et Donald Trump s’affrontent à distance quelques semaines avant l’élection

Publié il y a

ce

35 Vues

Faute de débat présidentiel en personne, le républicain Donald Trump et le démocrate Joe Biden ont participé en simultané à deux émissions de télévision différentes, jeudi soir. Le sujet de la pandémie de coronavirus est sans surprise revenu sur la table, tandis que Donald Trump a été questionné sur son refus de condamner le mouvement conspirationniste QAnon.

À moins de trois semaines de la présidentielle aux États-Unis, les deux candidats se sont affrontés à distance, jeudi 15 octobre, sur divers sujets. Le candidat démocrate Joe Biden a notamment reproché à Donald Trump d’avoir apporté une réponse “paniquée” à l’épidémie de coronavirus. Le président républicain a de son côté défendu sa gestion de la crise sanitaire qui a causé plus de 216 000 décès dans le pays.

Les deux rivaux se sont exprimés en simultané lors de deux émissions de télévision distinctes après que le débat initialement programmé à cette date a été annulé, à la suite de l’infection de Donald Trump au coronavirus.

Joe Biden a reproché au président sortant d’avoir dissimulé le danger mortel représenté par le coronavirus. “Il a déclaré qu’il n’avait rien dit à personne parce qu’il avait peur que les Américains paniquent”, a dit l’ancien vice-président lors de l’émission retransmise par ABC depuis Philadelphie (Pennsylvanie). “Les Américains ne paniquent pas. Il a paniqué”, a-t-il ajouté.

Donald Trump a défendu de son côté à la fois sa gestion de l’épidémie et son comportement personnel, notamment son choix d’organiser un événement dans les jardins de la Maison blanche fin septembre lors duquel rares étaient les personnes munies d’un masque ou respectant la distanciation sociale – avec pour conséquence plusieurs cas de contamination signalés parmi les participants.
Présidentielle aux États-Unis : Trump et Biden, un débat à distance réussi ?

“Différentes versions” sur l’efficacité des masques

“Eh, je suis le président – je dois voir des gens, je ne peux pas rester dans un sous-sol”, a-t-il déclaré sur la chaîne NBC devant un public rassemblé en extérieur à Miami (Floride), critiquant implicitement son rival démocrate pour s’être confiné à son domicile pendant plusieurs mois alors que la pandémie faisait rage.

Donald Trump n’a pas répondu aux questions sur la date à laquelle il a été testé négatif au coronavirus pour la dernière fois avant d’être contaminé, expliquant ne pas s’en souvenir précisément.

Le président républicain s’est fréquemment querellé avec la modératrice de NBC, Samantha Guthrie. Il a dit avoir entendu “différentes versions” sur l’efficacité des masques de protection, bien que les experts sanitaires de sa propre administration ont déclaré par le passé qu’il s’agissait d’un moyen primordial pour stopper la propagation du coronavirus.

Covid-19 : Donald Trump remet en question l’efficacité du masque
Pressé par la journaliste de condamné le mouvement conspirationniste QAnon, Donald Trump a botté en touche. “Je ne connais rien de QAnon”, a-t-il affirmé avant d’assurer qu’il était d’accord avec leurs positions “contre la pédophilie”.

Le vote par anticipation bat des records

L’ultime débat présidentiel doit avoir lieu dans une semaine, le 22 octobre, à Nashville (Tennessee). La dernière enquête d’opinion réalisée par Reuters/Ipsos montre que Joe Biden dispose d’une nette avance sur Donald Trump dans les intentions de vote au niveau national, mais la marge du candidat démocrate est moins prononcée dans les États décisifs.

En Caroline du Nord, un État hautement disputé, de longues files d’attente ont été constatées dans la journée alors qu’ouvraient les bureaux de vote de manière anticipée. Plus tôt dans la semaine, les électeurs ont aussi afflué pour voter par anticipation en Géorgie et au Texas.

Plus de 18 millions d’Américains ont déjà transmis leur bulletin, soit en personne soit par voie postale, d’après Elections Project, un groupe basé à l’université de Floride et qui répertorie les données sur le vote anticipé. Il s’agit d’un record et d’un nombre équivalent à près de 13 % du nombre total de bulletins dépouillés en 2016.

Les électeurs cherchent à éviter les rassemblements massifs le 3 novembre du fait du coronavirus. Ils entendent aussi s’assurer que leur bulletin sera pris en compte, nombre d’entre eux craignant que Donald Trump conteste la légalité des votes par correspondance, qu’il juge sans fondement propices à la fraude.

Avec Reuters

 

 

Donner votre avis

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles Similaires

ETAT UNIS

Présidentielle américaine: testé négatif, Trump tient son premier meeting en Floride

Publié il y a

ce

17 Vues

Beut7 •

Après avoir dû interrompre sa campagne pour cause d’infection au Covid-19, le président américain a renoué avec ces rassemblements populaires qu’il affectionne. Pour son premier déplacement depuis son hospitalisation, direction la Floride, un État-clé où les sondages le donnent en perte de vitesse. Selon le médecin de la Maison Blanche, Donald Trump a été testé négativement au coronavirus « plusieurs fois consécutives », sans préciser combien.

« C’est bon d’être de retour », entame Donald Trump. Sans masque, le président fait un discours d’une heure. Il est à l’aise, sa voix gronde, tonne. Il déroule ses habituelles critiques contre Joe Biden, « Joe l’endormi » comme il le surnomme, s’amuse avec son public, glorifie son bilan et se félicite d’avoir retrouvé une forme, une énergie, qu’il jure plus belle que jamais.

« Je me sens si puissant, lance le président. Je pourrais marcher au milieu de vous, embrasser les gars, et les belles filles parmi vous, je vous donnerais de bons gros baisers. »

Dans un discours d’une heure, Donald Trump conspue l’approche prudente de Joe Biden vis-à-vis de la pandémie, glorifie son bilan quitte à l’exagérer, notamment quand il assure, contre toute évidence, que plus de quinze kilomètres de mur étaient chaque jour construits à la frontière et financés par le Mexique.

Tassés et sans masque pour la plupart

« We Love You ! » crie la foule. Ils sont plusieurs milliers, tassés les uns contre autres, la plupart sans masque, heureux de retrouver le président.

Lisa Tharf, chapeau rouge et t-shirt aux couleurs de son candidat agite un drapeau américain. « Il va très bien ! se réjouit-elle. Cela montre à quel point il est fort, et qu’on peut guérir du Covid. Il ne faut pas avoir peur et rester chez soi. Il y a des milliers de gens ici, et je peux vous dire qu’on est beaucoup plus nombreux qu’il y a quatre ans. Les gens qui soutiennent Biden n’ont pas cet enthousiasme, ce patriotisme et cet amour pour notre pays. »

À la sortie, Mike Sofka est certain de la victoire en novembre prochain : « Le Coronavirus ne peut pas stopper Trump. Les démocrates ne peuvent pas stopper Trump. Personne n’arrêtera ce pays et Trump. Trump ne va pas perdre. »

« Dans 22 jours, nous allons remporter cet État, assure un autre participant. Nous allons gagner quatre années supplémentaires à la Maison Blanche. On va rendre notre pays plus beau qu’il n’a jamais été. »

Les sondages sont de plus en plus mauvais pour Donald Trump. Pour l’emporter, il doit élargir sa base électorale. Mais le président ne le cesse de le rappeler : en 2016, personne n’avait prédit sa victoire. Et il annonce des scores inédits pour novembre prochain.

 

Donner votre avis

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles Similaires

Lire la Suite...
Beut7.com L'information qui vous (r)éveille ! Pour vos dernières nouvelles, notre équipe toujours prête à vous informer 24h/24 ! Connectez-vous sur nos réseaux et béneficiez d'une panoplie d'informations à la une, Buzz - Peoples du moment et Vidéos etc. sur le SENEGAL, l'afrique et le reste du ...
Girl in a jacket

L'information qui vous (r)éveille !

Contact

Gueule Tapée 67x68

+221 33 842 38 49

courrierbeut7@gmail.com

www.beut7.com

Copyright © 2019 Beut7.com

0
Laissez un commentairex
()
x