Connect with us

POLITIQUE

Inondations / Plan ORSEC : Sonko et Cie contre une “mafia du pompage”

Publié il y a

ce

39 Vues

Les fortes pluies de ce week-end, ont plongé les populations de plusieurs localités du pays, notamment Dakar et Thiès, sous les eaux.
La coalition JOTNA/Patriotes pour l’alternative de Ousmane Sonko qui semble approuver le plan Orsec déclenché par le gouvernement, émet toutefois des réserves et alerte contre tout détournement de fonds face à «une mafia du pompage.
« Nous prenons acte du déclenchement par le gouvernement du Plan ORSEC. Cependant nous exigeons la mise en place immédiate d’un dispositif de contrôle indépendant, participatif et rigoureux pour éviter tout détournement de fonds ou de matériel par une « mafia du pompage » qui profite de la situation pour s’enrichir impunément. Le caractère urgent et catastrophique des situations d’inondation ne doit plus être un alibi aux pratiques de corruption », lit-on dans le communiqué du parti.

En outre, Sonko et compagnie déplorent l’absence d’anticipation du gouvernement malgré le contexte des changements climatiques et les prévisions saisonnières annoncées depuis plusieurs mois par les agences spécialisées. La croissance démographique et l’urbanisation sont également des tendances bien connues et les données à leur sujet sont disponibles pour les décideurs.

Donner votre avis

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Par ailleurs, ils ont également exigé “la mise en place d’un dispositif de contrôle indépendant, participatif et rigoureux pour éviter tout détournement de fonds ou de matériel par «une mafia du pompage» qui profite de la pour s’enrichir impunément. Le caractère urgent et catastrophique des situations d’inondation ne doit plus être un alibi aux pratiques de corruption».

Articles Similaires

POLITIQUE

Autoroute à péage : L’Etat prend 25% dans le capital

Publié il y a

ce

26 Vues

Beut7 •

Le bras de fer entre l’État du Sénégal et Eiffage, autour des négociations sur le contrat de cession de l’autoroute à péage, touche à sa fin. En effet, l’État est entré dans le capital en récupérant ses 25% après avoir payé 10 milliards Fcfa.

Le Sénégal, qui a perdu 6 ans de dividendes, réclame le « partage des fruits » dès l’année prochaine. Pour cette autoroute à péage, l’un des premiers partenariats public-privé de ce genre en Afrique de l’Ouest, plus de 300 millions d’euros ont été investis par le Sénégal, les bailleurs de fonds et Eiffage.

Donner votre avis

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles Similaires

Lire la Suite...
Beut7.com L'information qui vous (r)éveille ! Pour vos dernières nouvelles, notre équipe toujours prête à vous informer 24h/24 ! Connectez-vous sur nos réseaux et béneficiez d'une panoplie d'informations à la une, Buzz - Peoples du moment et Vidéos etc. sur le SENEGAL, l'afrique et le reste du ...
Girl in a jacket

L'information qui vous (r)éveille !

Contact

Gueule Tapée 67x68

+221 33 842 38 49

courrierbeut7@gmail.com

www.beut7.com

Copyright © 2019 Beut7.com

0
Laissez un commentairex
()
x