Connect with us

POLITIQUE

Gestion des Inondations : Le Pds va saisir l’Assemblée

Publié il y a

ce

35 Vues

Les fortes pluies enregistrées samedi 5 septembre au Sénégal n’ont pas été sans conséquences. A Dakar, ainsi qu’à l’intérieur du pays, plusieurs dégâts ont été notés. Une situation qui a fait réagir le  Parti démocratique sénégalais.

l’intégralité du communiqué

Donner votre avis

«Le Sénégal a enregistré ce samedi 05 septembre 2020 d’importantes précipitations qui ont causé de très graves inondations dans plusieurs localités du pays.
Alors que notre pays est déjà durement frappé par l’épidémie du COVID-19 avec son lourd bilan humain et par une récession économique sans précédent, ces terribles inondations viennent de plonger des milliers de sénégalais et de sénégalaises dans une situation de détresse et de désarroi extrême.
Le PDS exprime sa compassion et toute sa solidarité à toutes les victimes et aux familles sinistrées.
Au delà du plan ORSEC qui vient d’être déclenché, le PDS exige que le gouvernement apporte sans délai aux populations sinistrées une aide d’urgence conséquente, sans discrimination, et cela, dans la plus grande transparence.
Le PDS considère que ces inondations constituent un défi non relevé pour le Président Macky Sall qui se targuait pompeusement durant la campagne électorale de février 2019 d’avoir réglé, en quatre ans, la question des inondations.
Le PDS se fait le devoir de rappeler ses propos d’alors largement partagés dans les réseaux sociaux : « Quand je suis arrivé au pouvoir en 2012, il y’avait des dizaines de milliers de populations qui avaient abandonné leurs maisons à cause des inondations. Aujourd’hui, lorsque j’ai mis en œuvre le plan décennal de lutte contre les inondations, au bout de quatre ans, on a réglé ce problème ».
Fort de ce constat d’échec, le PDS dénonce la mauvaise gestion de la lutte contre les inondations par le régime en place et la mauvaise utilisation des ressources financières qui avaient été mobilisés pour financer les différents projets et programmes initiés sous le règne du Président Abdoulaye Wade devait être exécutée sous celui du Président Macky Sall.
Il s’agit du fonds spécial de lutte contre les inondations, du programme de prévention des inondations, du PROGEP financé avec l’aide de la banque mondiale et du fonds nordique de développement, du programme de restructuration de Pikine irrégulier Sud sous la conduite de l’Apix, et des différents programmes d’assainissement à Dakar et dans plusieurs villes du pays.
Le PDS rappelle que ces différents fonds, programme et projets initiés à la suite des inondations qui avaient frappé le Sénégal en 2009 venaient s’ajouter au programme de réinstallation des populations des zones inondées dans le cadre du plan Jaxaay.
Ainsi, pour lutter durablement contre les inondations, surtout après celles de 2009, le régime libéral avait adopté une stratégie originale qui, au-delà des programmes d’assainissement, prenait en compte trois volets essentiels :
1- La Restructuration (PROGEP, APIX),
2- Le relogement et la réinstallation (Plan Jaxaay),
3- Le Drainage des eaux pluviales (PROGEP).
Le PDS exige un audit technique et financier de la gestion des différents projets et programmes de lutte contre les inondations, mis en œuvre depuis 2012 sous la supervision des partenaires techniques et financiers du Sénégal.
Dans l’attente des résultats de ces audits, le PDS demande la convocation, en urgence, d’une session extraordinaire de l’Assemblée Nationale.
Le PDS compte saisir, dans ce sens, les députés du groupe liberté et démocratie pour un dépôt, en urgence, sur la table du Président de l’Assemblée Nationale, des questions d’actualité adressées aux différents ministres impliqués dans la gestion des inondations au niveau technique, financier et sécuritaire afin qu’ils viennent s’expliquer devant la représentation nationale.
Le PDS salue le geste des députés, maires et responsables du parti qui, dès les premières heures, se sont rendus sur le terrain pour être aux côtés des populations.
D’ailleurs, ce jeudi 10 septembre 2020, le Pds va dépêcher une délégation conduite par le Président du Groupe Parlementaire, comprenant des députés et des responsables, pour visiter les zones sinistrées de la banlieue dakaroise.
Fait à Dakar, le 09 septembre 2020
Le porte-parole ,
Tafsir Thioye »

Articles Similaires

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

POLITIQUE

Vacances agricoles patriotiques : « Notre objectif est de pouvoir faire 2500 voire 4000 ha l’année prochaine » ( Sonko)

Publié il y a

ce

16 Vues

Beut7 •

Le leader de Pastef -Les Patriotes, Ousmane Sonko, était ce vendredi  dans les champs de ses partisans à Louga et à Kébémer dans le cadre de son appel à la jeunesse pour ’’un retour à l’agriculture’’.
’’C’était une visite de proximité, de supervision, de constatation de ce qui a été fait par les militants de Pastef consécutivement à mon appel au retour à l’agriculture, dans le cadre du concept Vacances agricoles patriotiques (VAP). Le concept allie trois mots : vacances, agriculture et patriotisme’’, a-t-il déclaré à la fin de sa visite dans les champs du village de Keur samba dans le département de Louga.
Pour Ousmane Sonko, ’’c’est un gâchis de laisser tous ces jeunes qui sont en pleine possession de leurs moyens physiques et intellectuels inoccupés ou n’avoir comme occupation que des activités culturelles et sportives’’ pendant la période des vacances.
’’Et, c’est pour cela que nous avions lancé cet appel à cette jeunesse à se mobiliser et retourner vers l‘agriculture. L’agriculture est l’essence même ou la base de tout système économique. Même pour faire de l’industrie, vous avez besoin d’un secteur agricole performant parce que l’essentiel de ce qui est transformé y est prélevé’’, a-t-il dit.
’’Les champs que nous avons visités ont été une initiative spontanée. Les jeunes se sont cotisés et se sont organisés. Et cela s’est fait dans presque tous les départements du pays. C’est le sens du pacte et du contrat que nous voulions avoir avec eux. Le don de soi pour la patrie’’, a soutenu le leader du Pastef.
Il estime que ’’c’est le sacrifice que chacun de nous est prêt à consentir pour être sur les rails du progrès’’. ’’Nous voulons contractualiser dès maintenant avec cette jeunesse, les orienter vers des activités qui servent à leurs parents, à eux et à la population. Ce concept a été suivi largement par les jeunes et les femmes’’, s’est-il réjoui.
Il a évalué à près de 450 ha, les surfaces de riz, de maïs, de mil de sorgho, d’oseille et de pastèques cultivées par ses sympathisants à travers tout le pays. ’’Notre objectif est de pouvoir faire 2500 voire 4000 ha l’année prochaine’’, a-t-il déclaré, promettant de continuer avec les cultures de contre-saison.
’’Nous allons aussi lancer l’apiculture, la pisciculture et l’agriculture urbaine. Nous allons lancer ce concept et mettre en compétition les communes pour voir qui va faire plus et mieux’’, a-t-il promis.
Le leader du Pastef a démarré sa tournée nationale dans la région de Louga, jeudi, à Darou Mousty (Kébémer). Il a poursuivit, ce samedi, ses visites à Saint-Louis.
Avec Aps

Articles Similaires

Lire la Suite...
Beut7.com L'information qui vous (r)éveille ! Pour vos dernières nouvelles, notre équipe toujours prête à vous informer 24h/24 ! Connectez-vous sur nos réseaux et béneficiez d'une panoplie d'informations à la une, Buzz - Peoples du moment et Vidéos etc. sur le SENEGAL, l'afrique et le reste du ...
Girl in a jacket

L'information qui vous (r)éveille !

Contact

Gueule Tapée 67x68

+221 33 842 38 49

courrierbeut7@gmail.com

www.beut7.com

Copyright © 2019 Beut7.com

0
Laissez un commentairex
()
x