Connect with us

INTERNATIONAL

Gambie : l’épouse de Yahya Jammeh visée par des sanctions américaines

Publié il y a

ce

66 Vues

Le département d’État américain et le Département du Trésor ont annoncé mardi que l’épouse de l’ancien homme fort de Banjul fait désormais l’objet de sanctions économiques : ses comptes et avoirs aux États-Unis ont été bloqués. « Zineb Jammeh est désignée pour son rôle dans l’assistance matérielle, le soutien ou l’aide à son mari. Elle a utilisé une fondation caritative et des organismes de bienfaisance comme couverture pour faciliter le transfert illicite de fonds à son mari », a détaillé le département d’État dans un communiqué distinct.

Une villa dans le Maryland

L’épouse de Yahya Jammeh « contrôle de nombreux actifs à l’étranger de son mari, Yahya Jammeh, l’ancien dirigeant notoirement corrompu de la Gambie, qui a été sanctionné par le Département du Trésor en 2017 », précise encore le communiqué de Mike Pompeo, le secrétaire d’État américain.

Dès 2018, Washington, qui accuse Jammeh d’avoir mis en place un véritable système en vue de « piller les caisses de l’État gambien et de siphonner les fonds de l’État à son profit personnel », avait interdit d’entrée sur leur territoire Yahya Jammeh, son épouse, et ses enfants, Mariam Jammeh et Muhammad Yahya Jammeh.

Tous ont également été placés sur la liste noire américaine des dirigeants étrangers impliqués dans des faits de « corruption à large échelle » ou dans de « graves violations des droits humains ».

Donner votre avis

Articles Similaires

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

AFRIQUE

Coronavirus : le Kenya veut traquer les fonctionnaires corrompus

Publié il y a

ce

5 Vues

Beut7 •

De hauts fonctionnaires kenyans risquent d’être poursuivis pour corruption dans le cadre d’une enquête relative au plan de riposte Covid-19 dans le pays.

Au moins 15 hauts fonctionnaires et hommes d’affaires kenyans sont identifiés et pourront faire l’objet de poursuites en relation avec le vol présumé de dizaines de millions de dollars destinés à l’achat de matériels médicaux.

Ces achats étaient destinés à la lutte contre le Covid-19.

Les enquêteurs ont découvert comment les appels d’offres du gouvernement ont été passés de gré à gré à des individus et des entreprises sous fond de copinage politique.

Il s’agit d’une violation de la réglementation relative à l’attribution des marchés publics au Kenya.

Dans un rapport présenté mercredi à une commission sénatoriale conjointe sur la santé et le Covid-19, la Commission d’éthique et de lutte contre la corruption (EACC) déclare que “les enquêtes ont établi la culpabilité pénale de fonctionnaires dans l’achat et la fourniture de produits d’urgence Covid-19 à l’Autorité kenyane des fournitures médicales (Kemsa), ce qui a entraîné une dépense irrégulière de fonds publics”.

Le président Uhuru Kenyatta a promis de faire toute la lumière sur ce qui s’est passé.

 

Donner votre avis

Articles Similaires

Lire la Suite...
Beut7.com L'information qui vous (r)éveille ! Pour vos dernières nouvelles, notre équipe toujours prête à vous informer 24h/24 ! Connectez-vous sur nos réseaux et béneficiez d'une panoplie d'informations à la une, Buzz - Peoples du moment et Vidéos etc. sur le SENEGAL, l'afrique et le reste du ...
Girl in a jacket

L'information qui vous (r)éveille !

Contact

Gueule Tapée 67x68

+221 33 842 38 49

courrierbeut7@gmail.com

www.beut7.com

Copyright © 2019 Beut7.com

0
Laissez un commentairex
()
x