Connect with us

AMERIQUE

Deuil national de trois jours au Brésil, où le virus se dissémine à très grande vitesse

Publié il y a

ce

| 130 Lecteurs

Le Brésil est frappé de plein fouet par le coronavirus et vient d’entrer dans la liste des six pays qui ont le plus de décès au monde. Après avoir touché les grandes villes, comme Sao Paulo et Rio de Janeiro, l’épidémie est en train de se répandre dans tout le pays. Une récente étude fait craindre une explosion du nombre de victimes qui vient de dépasser les 10 000 morts.

#CORONAVIRUS
PODCASTS
AFRIQUE
AFRIQUE FOOT
LES PLUS LUS
STOP L’INFOX
Information Coronavirus • Français à l’étranger : consultez les informations officielles et les recommandations émises par le Gouvernement →
/ Amériques
Deuil national de trois jours au Brésil, où le virus se dissémine à très grande vitesse

Publié le : 10/05/2020 – 02:23
Modifié le : 10/05/2020 – 07:16

Un couple assiste à l’enterrement de leur enfant d’un an, mort du Covid-19, dans un cimetière de Rio de Janeiro, le 8 mai 2020.
Un couple assiste à l’enterrement de leur enfant d’un an, mort du Covid-19, dans un cimetière de Rio de Janeiro, le 8 mai 2020. REUTERS/Pilar Olivares
Texte par :
RFI
Suivre
Le Brésil est frappé de plein fouet par le coronavirus et vient d’entrer dans la liste des six pays qui ont le plus de décès au monde. Après avoir touché les grandes villes, comme Sao Paulo et Rio de Janeiro, l’épidémie est en train de se répandre dans tout le pays. Une récente étude fait craindre une explosion du nombre de victimes qui vient de dépasser les 10 000 morts.

PUBLICITÉ

Avec notre correspondant à Sao Paulo, François Cardona

Avec plus de 3 800 morts, la capitale économique Sao Paulo est la ville plus touchée du Brésil. Mais une récente étude, publiée par la Fiocruz, Institut public de santé, fait craindre une propagation rapide du coronavirus dans les lieux les plus reculés du Brésil. Selon le groupe de suivi de la pandémie, créé par Fiocruz, le taux de transmission dans les villes de moins de 20 000 habitants a augmenté de plus de 50% ces deux dernières semaines.

Après avoir touché les centres urbains, le virus est donc en train de circuler très rapidement. Ces petites villes ne disposent pas d’hôpitaux, équipés de lits de soins intensifs… Les chercheurs de la Fiocruz ont constaté que de nombreux patients malades du virus se déplaçaient vers les grands centres urbains – dans lesquels les urgences sont déjà saturées. Le taux de transmission du virus dans les grandes ville a augmenté de près de 30% ces deux dernières semaines.

Le Parlement et la Cour suprême ont décrété un deuil national de trois jours. Le président, Jair Bolsonaro, n’a pas commenté la mesure, il est très critiqué pour être opposé au confinement et à la quarantaine, mise en place par les gouverneurs des grandes villes du pays, les plus touchées par le coronavirus.

Le Brésil, futur foyer mondial ?

Les autorités ont enregistré 10 627 décès et 155 939 cas confirmés de contamination au Covid-19, des chiffres qui toutefois, selon la communauté scientifique, pourraient être 15, voire 20 fois plus élevés en réalité, le Brésil pratiquant très peu de tests.

L’Etat brésilien de loin le plus touché est celui de Sao Paulo (sud-est), dont le gouverneur Joao Doria a annoncé vendredi à ses 46 millions d’administrés la prolongation de leur confinement jusqu’à la fin du mois. « Nous sommes au pire moment de cette pandémie », a-t-il déclaré, « la situation est affligeante ». « Nous devons prolonger le confinement jusqu’au 31 mai ». Cet État, locomotive économique du Brésil, enregistre à lui seul plus d’un tiers des décès dus au Covid-19 dans le pays, avec 3 608 morts, et plus de 44 411 cas de contamination.

Mais proportionnellement à leur population, les États d’Amazonas (nord) et du Ceara (nord-est) vivent des situations encore plus catastrophiques. Ainsi l’Amazonas, qui abrite de nombreuses tribus indigènes très vulnérables au virus, a enregistré 232 morts par million d’habitants, soit près de trois fois plus que les 79 morts de l’État de Sao Paulo.

Au rythme élevé où progresse le Covid-19, le pays de 210 millions d’habitants pourrait être en juin le nouvel foyer mondial de la pandémie qui a fait au moins 276 000 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine. Samedi soir, 730 décès supplémentaires avaient été enregistrés en 24 heures, un chiffre proche du record quotidien établi la veille (751).

ARTICLES RECOMMANDES :

Advertisement

ETAT UNIS

George Floyd : Beyoncé lance une pétition, déjà 8 millions de soutiens, Rihanna dévastée…

Publié il y a

ce

| 184 Lecteurs

Beut7 |

Après Barack Obama qui réclamait justice suite à la mort de l’afro-américain George Floyd, sur les réseaux sociaux de nombreuses personnalités en soutien à la famille du défunt, appellent également à une vraie justice. Entre vendredi et samedi, Beyoncé a publié une vidéo puissante sur les réseaux sociaux, demandant la fin des tueries insensées d’êtres humains. C’est aussi le cas du joueur français, Kyllian Mbappé qui en twittant « Justice pour George Floyd, pour toutes les victimes policières et leurs proches ( #JusticeForGeorge,) », dénonce le racisme systémique aux Etats-Unis.

Cette cinquième nuit de protestations, de violences, de pillages, d’incendies et de manifestations dans toute l’Amérique depuis la mort de George Floyd ce lundi 25 mai au cours d’une interpellation mineure, n’a pas découragé les émeutiers et ravivent toujours la colère dans tout le pays.

Dans le monde, les appels ne cessent pas depuis le meurtre de l’afro-américains de 46 ans, suppliant son meurtrier de le laisser respirer. Aujourd’hui, on ne compte plus le nombre d’artistes qui se disent dévastés. « Ces derniers jours, l’ampleur du désespoir, de la colère et de la tristesse que j’ai ressentis m’ont submergée. Derek Chauvin me hante ! A publié Rihanna sur son compte Instagram.

Justin Bieber est « malade » en voyant ces images du meurtre de George Floyd.

Taylor Swift est en colère et outrée contre le président Donald Trump. « Après avoir attisé le feu de la suprématie blanche et du racisme depuis le début de votre mandat, vous avez le culot de jouer de l’autorité morale avant de menacer de la violence » a twitté la chanteuse.

La chanteuse Angèle et l’actrice Lupita Nyong’o, ont partagé le portrait de George Floyd accompagné des hashtags #georgefloyd, #justiceforgeorgefloyd ou encore #blacklivesmatter.

Quant au Top Model Naomi Campbell, elle se sent «dégoûtée et fatiguée d’être triste».

« Trop de vies de personnes noires nous ont été enlevées depuis trop longtemps. Elles méritent mieux. Elles méritent d’être entendues. Nous devons tous mieux faire et ne pas rester silencieux pendant que cette injustice continue » est le dernier post sur Instagram de Selena Gomez.

Dans une vidéo d’une cinquantaine de secondes, la chanteuse afro-américaine s’exprime encore émue : «Nous avons besoin de justice pour George Floyd. Nous avons tous été témoins de son assassinat en plein jour », a-t-elle déclaré. «Nous sommes brisés et dégoûtés. Nous ne pouvons pas normaliser cette douleur ». « Je ne parle pas seulement aux gens de couleur. Si vous êtes blanc, noir, brun ou entre les deux, je suis sûre que vous vous sentez désespérés par le racisme qui sévit en Amérique en ce moment. Plus de tueries insensées d’êtres humains. On ne doit plus voir les gens de couleur moins que les humains. Nous ne pouvons plus détourner le regard. George est auss notre famille. Il est notre famille parce qu’il est un compatriote américain » a poursuivi Beyoncé.

Sur son compte Instagram, l’artiste a écrit sous une photo de George Floyd le hashtag : #Wecanbreathe (Nous ne pouvons plus respirer).

ARTICLES RECOMMANDES :

CLIQUEZ POUR LIRE LA SUITE...

Abonnez-vous maintenant !

Actualités