Connect with us

SANTE

Covid-19 à Touba : La brigade des Sapeurs-pompiers infectée

Publié il y a

ce

| 71 Lecteurs

Covid-19 à Touba : La brigade des Sapeurs-pompiers infectée sapeur

La brigade des Sapeurs-pompiers de Touba a chopé le virus mortel. En effet, 11 soldats du feu ont été testés positifs au coronavirus ce mercredi 13 mai. 

Touba, à elle seule, dans le décompte du jour, a ajouté à son compteur 19 nouveaux patients dont 14 cas contacts suivis par le service médical et 05 issus de la transmission communautaire. Un malade a été testé négatif et déclaré guéri. Mbacké, Bambey et Diourbel n’ont pas ajouté de cas à leur compteur. 

 

Bilan ce jour : 13/05/2020

         

Région de Diourbel 

Total Cas Confirmés : 19

– DS Touba 19 cas Positifs :

        14 Contacts (dont 11 sapeurs pompier)

        05 Communautaires (dont 01 agent de la pédiatrie de l’EPS Ndamatou)

    

– DS Mbacke 00 cas Positif

          00 contact

          00 Communautaire

     

– DS Diourbel : 00 Cas Positif

          00 Contact

          00 communautaire

     

– DS Bambey

           00 Comtact

           00 Communautaire

– Guéris: 00 guéri

– Décès : 01

ARTICLES RECOMMANDES :

Advertisement

SANTE

Pr Seydi vante l’efficacité du traitement à base d’hydroxychloroquine

Publié il y a

ce

| 17 Lecteurs

Beut7 |

Pr Seydi vante l’efficacité du traitement à base d’hydroxychloroquine Professeur Moussa Seydi chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital de Fann scaled 1 2

Le Chef du Service des Maladies infectieuses de l’hôpital Fann, Professeur Moussa Seydi, a réaffirmé, ce samedi 6 juin 2020, lors du point mensuel de la Covid-19, l’efficacité du traitement à base d’hydroxychloroquine associée à d’azithromycine.

«Ce traitement est efficace dans la prévention des complications qui peuvent aboutir au décès, s’il est prêt précocement. C’est important de mentionner que compte tenu de cette polémique, nous ne nous baserons que sur nos résultats pour prendre des décisions. Je savais ce qui se cachait derrière et que le débat n’en valait pas la peine», a affirmé le chef du service des maladies infectieuses de Fann, qui s’exprimait lors du point de presse mensuel dédié à la pandémie.

Explicitant les résultats de l’étude, Pr Seydi a indiqué que la durée médiane d’hospitalisation des patients qui avaient pris ce traitement était de 10,5 jours contre 13 jours chez les patients qui ne l’avaient pas pris.

ARTICLES RECOMMANDES :

CLIQUEZ POUR LIRE LA SUITE...

Abonnez-vous maintenant !

Actualités