Connect with us

INTERNATIONAL

Côte d’Ivoire: les soutiens de Laurent Gbagbo déposent sa candidature pour les élections

Publié il y a

ce

50 Vues

La plateforme Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS), une coalition de partis politiques et de mouvements proches de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo (photo) a procédé ce lundi 31 août au dépôt de sa candidature pour l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire auprès de la Commission électorale.

Le 24 août dernier, la justice ivoirienne, sur saisine des avocats de l’ancien président, avait confirmé la décision de la Commission électorale qui radie définitivement Laurent Gbagbo de la liste électorale de 2020. Le motif invoqué est sa condamnation par contumace à 20 ans de prison dans un procès dit de « braquage de la BCEAO », le 18 janvier 2018.

Pour la plateforme EDS qui qualifie ces différentes décisions d’« agissements illégaux et injustes contre le président Laurent Gbagbo », il s’agit purement et simplement « de l’instrumentalisation de l’institution judiciaire à des fins politiciennes ayant pour seul but d’exclure, par peur, un redoutable adversaire du jeu politique et de la compétition électorale ».

L’ancien président n’est, par ailleurs, pas seul dans ce cas. L’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, s’est également vu condamner à 20 ans de prison dans un procès par contumace et radié de la liste électorale. Ses partisans ont malgré tout prévu de déposer sa candidature auprès de la Commission électorale, ce lundi.

Donner votre avis

Articles Similaires

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

AFRIQUE

Mali: l’ex-ministre de la Défense Bah N’Daw désigné président de transition (officiel)

Publié il y a

ce

17 Vues

Beut7 •

L’ancien ministre de la Défense Ba N’Daou a été nommé, lundi 21 septembre, président du Mali par intérim, rapporte lundi la télévision nationale. Le colonel Assimi Goïta, le chef de la junte qui s’est emparée du pouvoir au mois d’août, a, quant à lui, été désigné vice-président.

La junte militaire qui a renversé Ibrahim Boubacar Keïta souhaitait que le gouvernement de transition à venir soit dirigé par les militaires, quand le M5-RFP (Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces patriotiques) et les dirigeants africains de la région demandaient que la tâche soit confiée à des civils.

Des éléments de l’armée malienne se sont emparés du pouvoir le 18 août dernier arrêtant le président Ibrahim Boubacar Keita et plusieurs membres du gouvernement, disant ainsi vouloir mettre fin aux turbulences politiques traversées par le pays.

Donner votre avis

Articles Similaires

Lire la Suite...
Beut7.com L'information qui vous (r)éveille ! Pour vos dernières nouvelles, notre équipe toujours prête à vous informer 24h/24 ! Connectez-vous sur nos réseaux et béneficiez d'une panoplie d'informations à la une, Buzz - Peoples du moment et Vidéos etc. sur le SENEGAL, l'afrique et le reste du ...
Girl in a jacket

L'information qui vous (r)éveille !

Contact

Gueule Tapée 67x68

+221 33 842 38 49

courrierbeut7@gmail.com

www.beut7.com

Copyright © 2019 Beut7.com

0
Laissez un commentairex
()
x