Connect with us

INTERNATIONAL

Au Mali, l’armée française tue plus de 50 jihadistes près de la frontière burkinabè

Publié il y a

ce

42 Vues

Une cinquantaine de jihadistes affiliés à Al-Qaïda ont été tués vendredi au cours d’une opération menée au Mali par l’armée française dans la zone dite des “trois frontières”, à proximité du Burkina Faso, a annoncé lundi 2 novembre la ministre des Armées, Florence Parly.

“Le 30 octobre au Mali, la force Barkhane a conduit une opération qui a permis de neutraliser plus de 50 jihadistes, confisquant également des armes et du matériel”, a-t-elle déclaré à l’issue d’une rencontre avec les autorités de transition malienne dans le cadre d’un voyage au Niger et au Mali.

“Cette action d’opportunité porte un coup significatif à un groupe terroriste affilié à Al-Qaïda, une katiba (l’équivalent d’un bataillon, NDLR) d’Ansarul Islam, opérant dans la région de Boulikessi, près de la frontière avec le Burkina Faso”, a-t-elle ajouté.

Fondé par le Burkinabè Malam Dicko, le groupe islamiste Ansarul Islam a revendiqué de nombreuses attaques contre l’armée burkinabè. Les États-Unis l’avaient placé sur leur liste noire “terroriste” début 2018.

Donnez votre avis

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles Similaires

INTERNATIONAL

Trois policiers suspendus après des insultes racistes et le tabassage d’un producteur de musique

Publié il y a

ce

31 Vues

Beut7 •

Trois policiers français ont été suspendus jeudi, après le tabassage d’un producteur de musique noir, documenté par une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux.

«On m’a dit sale nègre plusieurs fois et en me donnant des coups de poing», a lui-même dénoncé la victime en venant porter plainte, avec son avocate, au siège parisien de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

«Des gens qui doivent me protéger m’agressent (…), je n’ai rien fait pour mériter ça», a-t-il poursuivi devant la presse, «je veux juste que ces trois personnes soient punies par la loi».

Sitôt les images diffusées sur les réseaux sociaux, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a demandé au préfet de police de Paris Didier Lallement de suspendre les policiers concernés.

Dans une rare déclaration publique, le procureur de Paris Rémy Heitz a souhaité que l’IGPN, saisie du dossier, enquête «le plus rapidement possible. C’est une affaire extrêmement importante à mes yeux et que je suis personnellement depuis samedi», a-t-il dit à l’AFP.

 

Donnez votre avis

Afficher commentaire
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles Similaires

Lire la Suite...
Beut7.com L'information qui vous (r)éveille ! Pour vos dernières nouvelles, notre équipe toujours prête à vous informer 24h/24 ! Connectez-vous sur nos réseaux et béneficiez d'une panoplie d'informations à la une, Buzz - Peoples du moment et Vidéos etc. sur le SENEGAL, l'afrique et le reste du ...
Girl in a jacket

L'information qui vous (r)éveille !

Contact

Gueule Tapée 67x68

+221 33 842 38 49

courrierbeut7@gmail.com

www.beut7.com

Copyright © 2019 Beut7.com

0
Laissez un commentairex
()
x