Connect with us

INTERNATIONAL

Aïd el Fitr 2020 : Ouattara prie pour que la Covid-19 «s’éloigne de la Côte d’Ivoire»

Publié il y a

ce

| 37 Lecteurs

Aïd el Fitr 2020 : Ouattara prie pour que la Covid-19 «s'éloigne de la Côte d'Ivoire» ramadan 837x558 1

Le président ivoirien Alassane Ouattara qui a fait samedi la prière de l’Aïd-El-Fitr ou fête de Ramadan à sa résidence de Cocody à l’Est d’Abidjan « dans le respect des mesures barrières» contre la Covid-19, dit avoir prié pour que cette maladie « s’éloigne de la Côte d’Ivoire ».

« (…) En faisant la prière ici à domicile, nous avons respecté toutes les restrictions notamment la distanciation et les mesures barrières et je voudrais dire à tous nos concitoyens que nous avons prié pour la santé de chaque ivoirien, de chaque personne vivant sur le sol ivoirien. Nous avons prié pour que cette maladie s’éloigne de notre pays et s’éteigne dans le monde entier», a fait savoir le président ivoirien.

Le chef de l’Etat a réitéré tous ses vœux de bonne santé à la Côte d’Ivoire, à ses concitoyens, ainsi que pour la paix et la prospérité des ivoiriens.

Pour le chef de l’Etat, la fête de cette année a un caractère exceptionnel, puisque les mosquées ne peuvent pas recevoir les fidèles pour fêter comme d’habitude et procéder à la prière fervente de la fin du Ramadan, en raison de la maladie de la Covid-19.

ARTICLES RECOMMANDES :

Advertisement

INTERNATIONAL

Mali : attaque meurtrière dans un village de la région de Mopti

Publié il y a

ce

| 16 Lecteurs

Beut7 |

Mali : attaque meurtrière dans un village de la région de Mopti

Vingt-six personnes ont été tuées, vendredi 6 juin, dans une attaque contre le village de Binedema, dans le centre du Mali, en proie à des violences jihadistes et intercommunautaires, selon une association et deux responsables locaux.

Les habitants du village, situé dans la région de Mopti, appartiennent principalement à la communauté peule, a précisé Aly Barry, de l’association peule, qui a fait état de 26 morts. Ce bilan a été confirmé par deux responsables locaux.

Le centre du Mali est le théâtre de nombreuses violences depuis 2015 et l’apparition d’un groupe jihadiste emmené par le prédicateur peul Amadou Koufa, qui a largement recruté parmi sa communauté, et a rejoint le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), principale alliance jihadiste du Sahel affiliée à Al-Qaïda, dès sa création en 2017.

france24

ARTICLES RECOMMANDES :

CLIQUEZ POUR LIRE LA SUITE...

Abonnez-vous maintenant !

Actualités