J’ai reçu dans mon mail une demande de signer la pétition relative à l’affaire Petro-Tim/Aliou Sall et j’y ai répondu. Je voudrais partager cette réponse corrigée avec vous.

Cher frère panafricaniste,

Je suis étonné que des panafricanistes puissent sauter ainsi sur un documentaire fait par un organe européen, la BBC, en l’occurrence, contre un citoyen africain, pour déclencher une campagne accréditant sa thèse, sans vérifier la véracité de l’info ainsi fournie.

Pourtant tout le monde doit être aujourd’hui instruit de l’ingéniosité qu’ont ces gens-là pour produire des fakenews, des média-mensonges pour aboutir à leurs fins de subversion en Afrique et dans le monde.

L’affaire est annoncée vendredi et dès le lendemain la machine est mise en branle pour mobiliser les africains contre un autre africain, sans douter le moins du monde, sans mettre en branle notre réflexe panafricaniste. C’est tout de même curieux !

Or, tout observateur africain, sénégalais en particulier, peut, en visionnant la vidéo, déceler une ou deux anomalies au moins :

1-la manifestation de rue montrée n’est pas en rapport avec le sujet évoqué. Cela pose déjà une question : pourquoi poser de telles images qui n’ont rien à avoir avec le sujet traité ?

2-les sénégalais (africains) interrogés dans la vidéo sont tous d’un même camp politique. Cela pose le problème de la validité de l’info, pour une recherche de l’équilibre et de l’objectivité de l’info.

Soyons vigilants, pour ne pas être victimes de manipulations des puissances d’argent qui ont, à suffisance, donné la preuve de leur perfidie quand leurs intérêts stratégiques sont en jeu. Elles ont suffisamment expérimenté sur nous africains leur stratégie du “diviser pour régner” pour qu’on puisse leur accorder un quelconque crédit et aussi facilement.

Nos ancêtres ont bien connu l’esclavage, de leur fait, ensuite la colonisation, toujours de leur fait. Pour porter leurs guerres de conquêtes, ils ont fait de nos grands-pères des  « tirailleurs ».

Il n’y a pas longtemps, un organisme de la société civile d’Europe nous avait vendu une infox sur la qualité soi-disant toxique du carburant commercialisé au Sénégal. Depuis, cela a fait psschiit…

Aucune différence, divergence ou même adversité politique ne doit nous faire perdre le sens de la réalité. En effet, aujourd’hui tout pays pétrolier est dans une zone de “danger de subversion”. Des pays africains comme le Nigéria, le Congo, le Soudan (divisé en deux entités) et la Libye l’ont expérimenté, à leurs dépens. Le Venezuela est aujourd’hui victime de cette subversion après la destruction de l’Irak, de la Libye et l’assassinat de Sadam et Khadafi…

Africains, Soyons donc prudents, vigilants, et regardons, vérifions, enquêtons par nous-mêmes !

N’oublions pas la thèse que brandissent toujours les puissances impérialistes quand elles s’arrogent le droit d’intervenir dans les pays qu’elles entendent subvertir au nom du “droit d’ingérence humanitaire”. Les exemples sont légion dans l’histoire de l’humanité et nous vivons aujourd’hui le même phénomène entre les Usa et le Venezuela.

Accréditant la thèse de BBC, certains d’entre vous estiment que “Le média auteur de cette enquête a apporté assez de preuves pour justifier son investigation … mais nous attendons l’ouverture d’une enquête “

Les “preuves” de ce média doivent elles vous suffire, sans vérification aucune par vous-même, sans contestation aucune, sans que l’absence de tout élément contradictoire dans ce documentaire ne vous heurte, ne touche votre esprit critique, ne suscite en vous interrogations et malaise… Et sans attendre l’ouverture d’une enquête, vous le déclarez coupable et vous entrez en campagne…

Dès lors, votre campagne de pétition a déjà pris parti et est orientée vers la dénonciation et la condamnation du “camarade africain” et en conséquence du régime auquel il appartient.

Il ne vous vient pas à l’esprit que des multinationales peuvent vous faire porter dans leurs guerres fratricides de conquêtes de nos ressources un combat d’apparence de libération des peuples, mais qui est en vérité un combat de substitution d’un joug par un autre (une compagnie par une autre) ?

Dans tous ces combats, comme pour le Brésil et le Venezuela, c’est toujours aux cris de “A bas la dictature ! A bas la corruption !“, que ces pays ont été plongés dans le chaos avec la complicité d’une partie de leurs citoyens qui seront la phalange armée qui tirera sur son propre peuple !

Cher frère panafricaniste,

En répondant à l’appel à la révolte de BBC, parce que tel est le message de fond que véhicule le reportage BBC, vous vous faites les porteurs de son mot d’ordre de lutte contre votre propre gouvernement, vos propres concitoyens.

Consciemment ou non vous vous faites les « Tirailleurs africains » de BBC et de la multinationale dont elle sert les intérêts.

Après avoir vécu le drame des guerres de puissances impérialistes, chair à canon de ces puissances, voici mes frères que vous mettez l’uniforme de BBC pour guerroyer contre vos propres frères, votre propre peuple, sous le prétexte de lutte contre la corruption.

Moi, je refuse, par principe de me faire Tirailleur de BBC et refuse de signer votre pétition et de répondre à votre appel au service de multinationales du pétrole. Je reste avec mon peuple dans la paix et la stabilité, sans lesquelles, quelles que soient les ressources, aucun développement ne pourrait être assuré. L’Etat de la République démocratique du Congo nous instruit à suffisance, outre ce qui se passe dans notre voisinage proche !

Réew dañ koy péncoo, ken du ko pàccoo !

Dakar, le 13 juin 2019                                                                                  El Hadji Momar SAMBE

SG du Rta-S/Péncoo Réew

Membre du SEP de BBY

Membre de l’ex-CIIP du MFPA

elmomarsamb@yahoo.fr