4 heures de temps, c’est le temps de l’audition de l’ancien ministre de l’Énergie Samuel Sarr, hier, à la Dic à propos du scandale Petro-Tim et de la fuite du rapport de l’Ige sur cette affaire. L’ex-directeur général de la Senelec a réitéré, devant les enquêteurs ses accusations, comme quoi c’est Nafi Ngom Keïta qui a fuité le rapport de l’Ige sur les contrats pétroliers. Invité à apporter les preuves de ses persistantes accusations contre l’ex-patronne de l’âge et de l’Ofnac, Samuel Sarr est formel. «Nafi Ngom Keïta est capable de tout», déclare-t-il, non sans donner les détails sur les connexions occultes qui ont permis à une organisation basée à Washington d’avoir des informations sur les contrats pétroliers paraphés par l’État du Sénégal.

Sarr