Une journaliste de la chaîne de télévision publique mauritanienne, Aminata Kane et son technicien-monteur, Sabah, ont été suspendus après avoir critiqué les déplacements du Président Mohamed Ould Abdel Aziz, à l’antenne. 

Selon l’agence de presse Alakhbar, les deux ont été suspendus sur ordre de la présidence de la République, le mardi 21 mai 2019 vers 19H. 

La journaliste s’est interrogée sur “l’utilité des nombreux voyages” du président mauritanien en fin de mandat, mais également pour s’être demandée pourquoi ce denier « ne voudrait rien laisser à (Mohamed Ould) Ghazounai », l’ex-chef d’état major des Armées et candidat du pouvoir aux élections présidentielles du 22 juin 2019. 

Les propos sont sortis en début d’une émission diffusée sans montage. La séquence a été reprise dans les réseaux sociaux. 

En mai 2016, un autre journaliste de la radio publique avait été limogé pour avoir… mal prononcé le nom de l’épouse du président Mohamed Ould Abdel Aziz. 

emedia