“Une baisse du prix de l’électricité ne peut pas être envisagée dans ce contexte actuel. Ce sont 200 milliards de Fcfa qu’il faudra rembourser. Les investissements dans le secteur sont très lourds. Ce coût a un impact sur le vécu des Sénégalais et ne permet pas à l’État d’investir dans d’autres secteurs”, déclare le ministre du Pétrole et des Énergies, Makhtar Cissé.

Abdoulaye Sarr