L’opposition avait suspendu sa participation au dialogue après avoir émis des réserves sur les termes de références. Ils exigeaient, entre autres, une personnalité neutre pour diriger les travaux de ce dialogue politique. La majorité, tout comme le ministère de l’Intérieur, sont favorables à cette exigence des leaders de l’opposition. « Aujourd’hui, la majorité présidentielle a montré toute sa disponibilité à aller dans ce sens. C’est-à-dire, qu’elle est ouverte à la mise en place d’une commission. Donc, le problème du format qui avait été posé par l’opposition devrait, en principe, être dépassé rapidement », a déclaré Valdiodio Ndiaye, porte-parole du jour de la société civile, à la sortie d’une réunion que le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye avait convoquée. Par ailleurs, Dethié Faye ajoute : « Nous nous sommes entendus sur le format. C’est une personnalité neutre et connue, assistée par deux autres, qui va diriger les travaux du dialogue ».

Abdoulaye Sarr