La police islamique dans l’État de Kano, au nord du Nigeria, a brièvement détenu 80 personnes accusées de manger en public, au lieu de jeûner de l’aube au coucher du soleil comme les musulmans sont tenus de le faire pendant le mois sacré du ramadan.

L’État de Kano est l’un des nombreux États du nord du Nigeria où la charia a été réintroduite depuis 2000.

La charia a été partiellement instaurée en parallèle à la loi laïque du pays.

Le porte-parole de la Hisbah dans l’État de Kano, Adamu Yahaya, a déclaré à la BBC que toutes les personnes arrêtées étaient musulmanes et que les officiers ne ciblent pas les non-musulmans parce qu’ils ne sont pas liés par la loi islamique.

Il raconte que certaines des personnes arrêtées ont expliqué au bureau de la police islamique qu’elles mangeaient parce qu’elles n’avaient pas vu le croissant de lune du ramadan alors que d’autres feignaient la maladie.

Les 80 personnes arrêtées ont été réprimandées et relâchées parce qu’il s’agissait de “délinquants primaires”, selon Adamu Yahaya.

BBC