Un an après la mort tragique de l’étudiant Fallou Sène, tué au cours d’affrontements avec les forces de l’ordres à Saint-Louis, l’enquête est au point mort. C’est ce qu’a déclaré  l’avocat de la famille, Me Assane Dioma Ndiaye qui reagissait sur les ondes de la rfm

«Depuis l’enquête qui a été diligentée à Saint-Louis et la transmission du dossier au près du procureur près le tribunal de Grande instance hors classe de Dakar, nous n’avons aucune information par rapport à cette affaire. il est inadmissible qu’au regard de la gravité des faits de trouble à l’ordre public et de l’émotion du psycho-traumatisme qui ont jalonné cette affaire, on n’ait pas pu poser des actes de nature à faire penser tant soit peu qu’il y a au moins une procédure judiciaire en cours ».  a-t-il révélé.

Le président de la Ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh menace de saisir le Cour de la Cedeao pour que le droit soit dit dans cette affaire.

 « Nous voulons encore croire à notre justice, à la lucidité de nos dirigeants en espérant qu’on fera en sorte que cette affaire soit jugée dans les meilleurs délais. Nous  serons obligés de nous en référer à d’autres juridictions, notamment la Cedeao qui est le plus approprié ».