La réforme visant à supprimer le poste de premier ministre est toujours d’actualité. En effet, le chef de l’État reçoit, demain mardi, les députés de la majorité présidentielle pour recueillir leurs avis sur la question. C’est pour briefer les parlementaires et les préparer avant le vote du projet de loi portant suppression du poste de Pm. Dans la foulée, le chef de l’État va rencontrer, mercredi, jour du Conseil des ministres, ses alliés de la coalition Benno Bokk Yakaar pour la même raison.

A. Sarr