Le recentrage et le resserrement promis par Macky Sall ne l’ont, finalement, été qu’autour des fidèles que sont Aly Ngouille Ndiaye, Abdoulaye Daouda Diallo, Mouhamadou Makhtar Cissé. Selon Walf qui relève pour déplorer quelques incongruités : “la sanction habile de Amadou Bâ qui a permis de gagner Dakar et la mise sur orbite du directeur du Coud, Cheikh Oumar Hann, qui a été épinglé pour fautes de gestion”. Pis, la main du chef de l’État n’a pas tremblé quand il a fallu “couper la tête” à 21 ministres. Il s’agit de Cheikh Kanté, Mame Mbaye Niang, Papa Abdoulaye Seck, Ismaïla Madior Fall, Seydou Guèye, Maïmouna Ndoye Seck, Birima Mangara, Aminata Angélique Manga, Mary Teuw Niane, Mansour Élimane Kane, Diène Farba Sarr et Khoudia Mbaye. Sans parler de Yaya Abdoul Kane, Mbagnick Ndiaye, Abdou Latif Coulibaly, Abdoulaye Bibi Baldé, Mame Thierno Dieng, Pape Gorgui Ndong, Ndèye Ramatoulaye Guèye Diop, Souleymane Jules Diop, Abdou Ndéné Sall et Moustapha Lô Diatta

Abdoulaye Sarr