Qu’est ce qui n’a pas été dit sur Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy ? Al Maktoum a été, sans doute, l’une des figures emblématiques de l’humanité en ce 21e siècle. Mame Cheikh, comme l’appelaient affectueusement ses jeunes disciples, a été un grand penseur, calme, modéré, à la limite une étoile pour l’éternité. C’est le 15 mars 2017, à l’âge de 92 ans, qu’il a quitté ce bas monde. Deux ans après sa disparition, son legs reste intact. Ses enseignements continuent d’être source d’abreuvoir pour toute une génération. Serigne Cheikh reste un absent toujours présent.

Dans un monde où la fidélité fait défaut, surtout dans le domaine spirituel, Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy montre la voie. Sa fidélité sans faille aux enseignements de son père, Serigne Bababcar Sy, reste dans les annales de l’histoire de la ville religieuse de Tivaouane. Son poème dédié à celui-ci, ‘’Abouna Aboubakrine’’, en est une parfaite illustration. Toutefois, dans ses conférences publiques, Al Maktoum ne manquait jamais de rendre hommage à ceux qui ont participé à sa formation spirituelle. Son oncle paternel, Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh, ses maîtres Serigne Alioune Guèye, Imam Moussa Niang et Serigne Chaybatou Fall, sont, entre autres illustres personnalités, qu’il aimait citer.
Qui, d’ailleurs, a plus de légitimité que lui pour parler de ses illustres Homme de Dieu ? Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy est né avec l’image du Sceau de la Sainteté Aboul Abass Ahmada Tijani (rta), a grandi avec la grâce du Sceau du Califat Seydi Aboubakar Sy (rta) et a fait de la doctrine du sceau de la prophétie (saw) le centre de rayonnement de sa mission. Voilà pourquoi il ne cesse de fasciner ou même de séduire ceux qui sont imbus de sa profonde philosophie. Ces personnalités citées, même s’ils n’étaient pas de la même génération, lui nouait une affection incommensurable.

L’idole de la génération des 7-77 ans

Fils de Serigne Babacar Sy (rta) et de Sokhna Astou Kane, Serigne Ahmed Tidiane Sy est né le 29 décembre 1925 à Saint-Louis. Depuis sa naissance, Al Maktoum a toujours incarné les facettes d’une personnalité remarquable : Tribun, poète, penseur, homme d’affaires, homme politique, catalyseur social, guide religieux, orateur au verbe sublime et à l’éloquence légendaire, idole d’une génération de 7 à 77 ans, jamais parcours n’a été aussi atypique.
L’opinion publique, catalyseur des agissements souvent inquiétants du commun des mortels, rebute sa conception des choses. C’est simple : Sa loi à lui, dont la noblesse est d’une authenticité rare, s’élève au-dessus des lois sociales. C’est ce qui justifie le fait qu’il n’ait été compris par la conscience collective qu’après qu’il ait semblé avoir pris un bail pour la postériorité. L’évocation de ses propos d’il y’a plus de trois décennies retentit encore dans les canaux de communication. Les réseaux sociaux en premier lieu. Rien que des répétitions de ses enseignement de vie dont les premiers datent de près de 50 ans, mettant en exergue une nécessité de laver ce pays en est une parfaite illustration.

Convaincu qu’un « marabout » est avant tout un citoyen, Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy n’avait hésité à se lancer en politique en adhérant au Bloc Démocratique du Sénégal (B.D.S), auquel, il apporte un soutien décisif. Son activité est débordante, cependant sa soif de liberté et de progrès ne sera pas étanchée par la réforme institutionnelle introduite par la loi-cadre. Il créa alors son propre parti, Parti de la Solidarité du Sénégal (PSS) qui contribue largement à l’éveil des consciences des masses avant de se fondre plus tard dans le grand mouvement d’unification des partis politiques sénégalaise qui poursuit le même combat.

Bacary Sambe, docteur en sciences politiques et chercheur à la Maison de l’Orient méditerranéen, Université Lumière Lyon2, relevait dans un article que Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Maktoum fut, lui aussi, présenté par les éditions Dâr Makbat al-Hayat de Beyrouth en ces termes : « il est actuellement parmi les hommes qui œuvrent pour l’intérêt des musulmans et de l’humanité. Il bénéficie de l’estime et de l’amitié sincères de tous les leaders du monde arabe. Ils l’estiment pour sa vision, ses qualités humaines et sa sagesse politique ».

Emedia.sn

Suggestions :