Un an après le crash de l’hélicoptère de l’armée sénégalaise, Robert Sagna, qui a perdu six membres de sa famille dans cet accident, renseigne que l’enquête n’est toujours pas bouclée pour déterminer les causes de l’accident. Cependant, l’ancien ministre précise que la prise en charge des rescapés se passe bien.

D’ailleurs, renseigne l’ex-maire de Ziguinchor, certaines victimes sont à l’étranger pour parfaire leurs soins, alors que d’autres ont commencé à percevoir leurs indemnités.